Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de club athletisme bar-bayel CABB
  • Le blog de club athletisme bar-bayel CABB
  • : club athlétisme Bar sur Aube Bayel CABB
  • Contact

Profil

  • nono
  • Club d'athlétisme
Running
course sur route
marathon
école d'athlétisme
compétition
cross
  • Club d'athlétisme Running course sur route marathon école d'athlétisme compétition cross

Texte Libre

Rechercher

Archives

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 19:45

linkdscf0033.jpg

Bonjour à tous,

 

Pour la troisième année de suite, je me suis rendu à St Claude, capitale de la Pipe, pour effectuer mon pélinerage annuel en ce WE du 14 juillet ! Pierre aurait dû m'accompagner mais son activité professionnelle ne lui en a pas permis.

Arrivée sur place le vendredi soir, je vais retirer mon dossard et me rend à la pasta party. Je mange en compagnie d'une très charmante jeune femme belge qui se prénomme Isabelle. Elle est déjà venue en 2011 et avait beaucoup aimé l'ambiance jurassienne. Je regagne ma chambre d'hôtel et prépare tout le matos pour le lendemain.

 

SAMEDI 13 JUILLET 2013 : Après une bonne nuit, je me rends au lieu de départ sur la place de St CLAUDE. Il est 6H30, il fait à peine frais ! Je me sens bien et je suis déjà dans ma bulle !

6H55 Briefing ! 7H00, on lâche les fauves ! Au bout, de 200m, ça monte ! Les premiers partent très fort et je me positionne dans les 30 premiers ! La première montée du Mt BAYARD se fait sur un rythme rapide et je préfère laisser filer quelques places pour mieux attaquer la première descente. Arrive la deuxième montée, je calme l'allure. On débouche sur un single qui surplombe le rocher du Frenois et nous amène au Cret pourri. Ensuite, nous allons rejoindre St Claude par une longue descente suivi d'une portion de plat. Je gère bien cette partie et me voilà de retour à St CLAUDE (km 25) après trois heures d'efforts.  C'est loin d'être terminé, il reste 30 km et il commence à faire chaud (il n'est que 10H00). A peine traversé le grand pont qui domine le Tacon, me voilà dans l'ascension du Mt CHABOT ! Là, ça monte fort dès le début et au bout de 200m d'ascension, je sors les bâtons. Je ne suis pas au mieux, je suis seul, je suis en plein doute, je me demande ce que je fais là ! Cela va durer un bon 1/4 d'heure jusqu'à temps qu'un concurrent (dossard 15) me rattrape dans la fin de la montée. On ne sera toujours pas très loin l’un de l’autre (maxi 300 m) et cela va me permettre de m'accrocher. Dans la descente suivante, je ne prends aucun risque, j'arrive au ravito situé 2km avant la terrible montée de ROCHEBLANCHE (2,3 km pour 700D+). Au bas de l'ascension, je rejoins le dossard 15. Il monte plus vite que moi au début mais je le rejoins et le dépasse dans la fin de l'ascension qui s'est finalement bien passée. Ce n'est pas terminé, il reste environ 18 km.  Le dossard 15 me rejoint et file un peu devant moi dès lors que c'est sur du plat ou dans de la descente et je reviens sur lui dès que ça monte. Je ne m’affole pas et cela ne me dérange pas de ne pas faire la course ensemble ! On arrive au dernier ravito ensemble et il commence à faire très chaud. Il se trempe dans un lavoir ou moi je préfère me rafraichir. On repart et il me devance de 100-200m. Cela va se passer comme ça jusqu'à la dernière descente qui nous mène à l'arrivée à MIJOUX. Il franchira la ligne d'arrivée 1 min devant moi qui termine en 7H43' pour une distance au GPS de 55km !  je me classe à la 21ième place.

Cette première étape s’est globalement bien passée. Massage, douche, récupération  puis étude du parcours de la seconde journée (eh oui il ne faut pas l’oublier) rythment ma fin de journée avant le repas du soir et le bivouac à MIJOUX.

 P1120325.JPG

DIMANCHE 14 JUILLET 2013 : Bien dormi mais un peu de mal à se lever, il est temps de se préparer pour affronter cette deuxième journée qui va nous ramener à St CLAUDE.

Le départ est donné à 7H00. J’ai décidé de partir plus cool que la veille. Devant, ça part fort ! Je suis dans les 40 premiers. Nous empruntons un chemin blanc montant sur lequel j’alterne marché et courir. Par la suite, nous débouchons sur le GR du balcon du LEMAN qui nous offre une superbe vue sur le lac mais le Mt Blanc n’est hélas pas visible ! Sur ce sentier qui alterne montées et descentes, je commence tout doucement à prendre mon rythme. On passe au Colomby de GEX puis ça commence à descendre tranquille avant d’attaquer une longue descente plus pentue sur un single technique pourvu de cailloux et racines. Sur la fin, la descente est plus roulante et j’arrive au premier ravito à LELEX après 17km de course en un peu plus de 2H20’.

Après cela, nous traversons le village le long de la route puis nous suivons la rivière ! Je profite pour dérouler tranquillement. Nous passons sur un pont puis nous continuons sur un chemin roulant ou je dépasse 3 concurrents.

Arrive ensuite l’ascension du crêt au Merle, ça commence par une montée assez raide en sous-bois qui débouche par la suite sur un chemin blanc qui monte légèrement. Je trouve cette partie assez longue ou je marche rapidement. On redescend quelque peu puis on remonte assez rapidement pour l’ascension finale vers le crêt au Merle ou se trouve le second ravito. Ce dernier est le bienvenu, je prends le temps de bien m’alimenter et on continue sur une descente qui n’est pas bien longue. La suite, c’est l’ascension du crêt de Chalam  qui finit par du très raide sur le final. Au sommet, la vue est magnifique sur tout le massif du Jura ! La descente juste après est assez piégeuse, je suis prudent mais je suis dans un bon rythme. Globalement, ça descend jusqu’à La Pesse, lieu du troisième ravito. J’en suis à plus de 5H30 de course et j’en suis au km 38 ! Il fait très chaud et après m’être ravitaillé, je m’arrose au jet ! Je repars confiant pour encore 2H15 de course et environ 18km ! Comme je me sens plutôt bien, j’augmente l’allure notamment sur les parties roulantes, je m’emploie à courir dès que possible même dans les petites montées. Me voilà arrivé à Coyrière ou se trouve un dernier ravito avec une grosse ambiance comme d’habitude ! Ravito express en eau et me voilà reparti pour cette dernière « ligne droite ». Je rejoins assez rapidement 2 concurrents que je dépasse sur une partie roulante. Après, on m’annonce 4 km et j’aperçois un autre concurrent que je vais dépasser dans la dernière montée ! Je me sens prêt à aller le chercher. Sur le dernier single qui nous ramène sur les hauteurs de St CLAUDE, je vais encore réussir à accélérer et dépasser 3 autres concurrents ! Enfin la dernière descente, je savoure déjà et je profite du moment présent, du bonheur qui m’envahit, de cette satisfaction personnelle et quelque peu égoïste ! Je repasse une nouvelle fois sur le grand pont de St CLAUDE, plus que 300m puis voilà la place de l’abbaye et la ligne d’arrivée. 7H36’ pour près de 57km au GPS. Je me classe à une improbable 10ième place réalisée grâce à un superbe final ( un peu plus de 2 heures pour effectuer les derniers 18km !). Je termine même à la 11ième place  au classement général des 2 journées alors que j’espérai tout juste un TOP20, j’approche le TOP10

Mon WE en terre jurassienne se termine par une bonne douche et un bon repas. Il est 16H et les concurrents continuent d’arriver. Je repense à ces superbes parcours, ces magnifiques paysages, et à ces belles journées que j’aie passé grâce à tous ces bénévoles de l’organisation ! Bravo à tous ceux qui ont œuvré pour l’UTTJ !

Si je ne devais faire qu’un seul Trail dans l’année ce serait l’UTTJ !

 

BARTRAILER Dossard 242 (ci dessous en tee shirt vert) 

 

  

 

  IMG_1661--Copier-.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by bartrailer
commenter cet article

commentaires

plombier urgence paris 26/01/2015 11:48

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement